L’artiste

Cedric Bregnard

Performance participative “Immortel Bayan”, résidence artistique, Japon, 2017.

Extrait de l’artcile 24h, date de diffusion 23 juin 2016, Enquête de liens entre terre et ciel, Portrait de Corinne Jaquiéry.

Saisir le passage de la vie à la mort. Percevoir la respiration de la nature à travers la lumière qui traverse une cacahuète. Comprendre que la mort peut donner la vie en photographiant les métamorphoses cycliques d’une amaryllis: Cedric Bregnard s’intéresse au cheminement du vivant.

“De la mort à la vie”

Dernier parcours emprunté: celui qui a mené l’artiste yverdonnois auprès des “Immortels”, douze arbres millénaires répartis aux quatre coins de la planète. Il a récemment rencontré en Valais le plus grand mélèze d’Europe et le doyen des arbres suisses, ancré dans un pâturage au-dessus d’Isérables. Après l’avoir photographié sous toutes les coutures, il l’a embarqué virtuellement et lui a fabriqué de nouvelles racines avec l’aide de l’artiste de land art Sylvain Meyer. Puis il l’a fait renaître par la magie d’un immense dessin à l’encre de Chine, posé sur une terre noire à l’extérieur du Centre Pro Natura de Champ-Pittet, à Yverdon-les-Bains. “Pour moi, le mouvement de la vie prend ses racines dans l’humus noir, froid et inerte pour s’élever vers le ciel. Il nous traverse des talons au sommet du crâne.”….

…. Aujourd’hui, l’artiste s’intègre littéralement dans l’écorce des arbres millénaires dont il projette la photographie pour en tirer l’esquisse à l’encre de Chine. “Mes prochaines expositions raconteront mes différentes rencontres avec les “Immortels. Il y a ce mouvement de la vie en moi, animé par un lien subtil mais puissant, mystérieux, qui me traverse et me relie de la terre au ciel.”